#4 ZEV avec consommation locale – une « bénédiction » pour la production PV et les réseaux ?

  • événement en ligne (Zoom)
  • Association Smart Grid Suisse (VSGS)

Résumé de l’événement #4 dans le cadre de la série d’événements « Construire ensemble » du 5 avril 2022

Lors de notre quatrième événement, la question centrale était de savoir si les regroupements dans le cadre de la consommation propre (RCP) avec la consommation locale constituaient un avantage pour la production photovoltaïque et les réseaux électriques, et si elles pouvaient ainsi contribuer à la sécurité de l’approvisionnement en électricité à partir d’énergies renouvelables. Les RCP et les communautés énergétiques locales sont souvent louées pour leur contribution à la décharge exigée des réseaux de distribution. Il est donc normal qu’elles paient moins pour les réseaux. Mais les réseaux sont-ils réellement déchargés par les RCP ? Et les coûts de réseau sont-ils réellement réduits par la consommation locale d’électricité produite de manière décentralisée ?

La production et la consommation d’électricité doivent être équilibrées en permanence, tant sur le plan local que temporel. La production, la consommation et leur équilibrage sont les composantes essentielles d’un approvisionnement en électricité qui fonctionne. Les réseaux de distribution assurent l’équilibre spatial, mais pas l’équilibre temporel. Celle-ci est assurée par le réglage de la production sur le réseau de transport européen. Le fonctionnement permanent du système nécessite la totalité du réseau à tout moment et pour chaque utilisateur. Les modèles locaux d’utilisation du réseau peuvent avoir un sens s’ils motivent des adaptations de comportement.

d.g.à.d. Andreas Beer, Carsten Schroeder, Selina Davatz, Andreas Züttel, Maurus Bachmann

Les communautés d’autoconsommation consomment l’électricité là où elle est produite et réduisent ainsi la charge du réseau. Selina Davatz, conseillère en énergie chez elektroplan Buchs & Grossen AG, s’est montrée convaincue lors de son exposé que les communautés énergétiques locales sont nécessaires. Le fait que des lignes électriques doivent être modifiées pour cela est un obstacle inutile. Des communautés de consommation virtuelles peuvent être créées à l’aide de compteurs intelligents. Et avec une commande intelligente, la charge du réseau peut effectivement être réduite. Davatz est donc d’accord avec les incitations tarifaires correspondantes, comme un tarif de puissance minimal.

Chez ewz, les ZEV et les communautés énergétiques locales sont déjà très répandues, selon Carsten Schroeder, responsable asset management stratégique des réseaux chez ewz et membre du comité directeur du VSGS. Bien que les coûts du réseau de distribution quasi invisible de la ville de Zurich soient considérables et ne soient pas réduits par les ZEV, ewz est ouvert à une extension vers des RCP virtuelles. Pour une mise en œuvre judicieuse des RCP virtuelles, il faut toutefois respecter certaines conditions. Ainsi, la structure du réseau doit être prise en compte pour l’extension des RCP. Les tarifs avec une part de puissance plus élevée sont importants et les dépenses pour leur mise en place doivent être supportées par les RCP.

« Faire l’un et ne pas laisser l’autre », telle est la devise d’Andreas Züttel, professeur et directeur du Laboratoire des matériaux pour les énergies renouvelables (LMER), laboratoire commun de l’EPFL et de l’Empa. L’amélioration de l’efficacité et l’adaptation des comportements sont très utiles. Mais il ne faut pas perdre de vue les ordres de grandeur. La compensation journalière est un problème mineur. La compensation saisonnière, mais aussi la mise à disposition de plus d’énergie pour le remplacement des centrales nucléaires, la mobilité et le remplacement de la production de chaleur fossile nécessitent des capacités de stockage d’un tout autre ordre de grandeur. Les solutions doivent être trouvées dès maintenant.

Il ressort clairement de la discussion que les RCP et les modèles locaux d’utilisation du réseau sont des moyens possibles pour encourager la construction de nouvelles installations photovoltaïques. Sans incitations tarifaires appropriées, telles que des tarifs de puissance, la charge du réseau ne sera pas réduite par les modèles d’utilisation locale du réseau. Les énormes capacités de stockage nécessaires à l’équilibrage saisonnier ne sont pas réalisées ni par les RCP ni par l’utilisation locale. Les gestionnaires de réseau ne peuvent pas non plus les fournir. Dans ce contexte, l’importance des communautés énergétiques locales pour la sécurité de l’approvisionnement en énergie renouvelable est jugée très diversement. Tous s’accordent à dire que chaque augmentation de l’efficacité et chaque utilité du réseau contribuent à réduire le volume finalement nécessaire de stockage saisonnier, mais aussi d’extension du réseau, et donc à diminuer les coûts pour la société.

Programme

09h00 Accueil
09h10 Introduction à la thématique (VSGS)
09h30 Exposé introductif de Selina Davatz «Wie der ZEV der Zukunft aussehen kann und was er mit der Physik gemeinsam hat», suivi de questions du public
09h50 Exposé introductif de Carsten Schroeder «ZEV und Energiegemeinschaften aus Netzsicht», suivi de questions du public
10h10 Exposé introductif de Prof. Andreas Züttel «Fakten für eine CO2-neutrale Schweiz», suivi de questions du public
10h30 Pause
10h45 Table ronde, suivie de questions du public
11h30 Conclusion et perspectives
11h45 Clôture

Présentation: Maurus Bachmann et Andreas Beer, Directeurs du VSGS