• Libéralisation de la mesure

    La loi fédérale sur la sécurité de l’approvisionnement en énergies renouvelables récemment adoptée par le Conseil fédéral est exigeante, tant pour les gestionnaires de réseau que pour leurs clients. L’approvisionnement sûr en énergies renouvelables est une nécessité. Cet objectif doit être considéré comme hautement prioritaire. Il est donc d’autant plus surprenant que la loi propose des mesures qui, tout en ne contribuant en rien à la réalisation de l’objectif, rendent une tâche déjà difficile encore plus ardue.

    Le VSGS s’oppose à la libéralisation de la mesure pour les raisons suivantes :

    • La complexité des processus et la charge administrative augmenteraient, tandis que la fiabilité des processus et donc la qualité des données diminueraient.
    • La mise en œuvre des exigences légales portant sur l’introduction de systèmes de mesure intelligents serait problématique.

    Le livre blanc préparé par la VSGS montre les tâches à accomplir par la mesure et explique que et pourquoi la responsabilité de cette tâche doit rester du ressort de l’opérateur de réseau. Une libéralisation de la mesure, telle qu’adoptée par le Conseil fédéral, serait avant tout une mesure sans grand intérêt, qui entraînerait des coûts supplémentaires inutiles pour la population. Cela mettrait en péril le déploiement en cours des systèmes de mesure intelligents, et donc un élément important sur la voie d’un approvisionnement en électricité basé sur les énergies renouvelables.

    Whitepaper